Bienvenue en Sicile chez Noto !

Après des mois de travaux, la salle Pleyel à Paris a ouvert à nouveau en septembre 2017. A l’étage, un restaurant s’ y est installé. Au commande, Benjamin Patou, le Momma group, déjà propriétaire de lieux tendance comme Manko , l’Arc ou le bus palladium.

Cette nouvelle trattoria art déco, prénommée Noto (petite ville de Sicile), a été décorée par l’architecte Laura Gonzalez. L’endroit est raffiné,classique avec une touche baroque propre aux palais siciliens. On retrouve des matériaux nobles et somptueux tels le marbre Arabescatto, l’acajou vernis, la façade du bar en mosaïque réalisé par Pierre Mesguish, et la fresque représentant des jardins romains. Ce décor est élégant et cosy. Les mélanges de style s’insèrent très bien dans ce lieu et matchent bien ensemble. On retrouve le désir de l’architectecte de nous faire voyager en ayant recherché un véritable métissage à travers la déco. La moquette style berbère, les banquettes aux motifs ethniques, les lustres à pampille, le laiton, la vaisselle chinée, les touches italiennes et les superbes matériaux. Un véritable coup de coeur pour ce lieu qui nous transporte en 1963 dans le Guépard de Visconti.

Intéressons nous à l’assiette.  Le chef propose une cuisine moderne, inventive, aux accents siciliens, et marocains. On est en plein dans la mouvance  d’associer les saveurs de tout le bassin méditerranéen.  Quand on découvre la carte, on ressent tout de suite la recherche culinaire du chef qui s’inspire de la gastronomie sicilienne, grecque et arabo andalouse. La déco , l’ambiance, l’assiette, tout nous transporte au détour de ces pays baignés par la Méditerranée.

En entrée , on peut se laisser tenter par des ravioles maison , une burrata , ou encore un vitello tonnato. La caponata d’aubergines rôties a beaucoup de saveurs. Les assiettes sont belles, colorées, parfumées a souhait. Mention spéciale pour le carpaccio de poulpe aux poivrons rôtis, pamplemousse et menthe. Vraiment excellent. Le poulpe est très bien calibré, pas trop fin comme dans beaucoup d’autres restaurants, et pas trop épais. Les différentes textures, les mariages de goûts s’accordent très bien. La douceur sucrée du poivron , le peps de la menthe et l’accent acidulé du pamplemousse fonctionnent à merveille dans ce plat. Pour suivre, la pièce de boeuf aux cèpes est tendre, goûteuse. Des ingrédients de qualité, une cuisson parfaite. Des recettes saines, savoureuses, très parfumées, pas grasses, pas lourdes. On voyage, on déguste, on est complètement dépaysé. Le tiramisu en touche sucrée pour finir le repas est le bienvenu.

Un très bel endroit, un accueil pro et chaleureux, un barman très accueillant donnant de bons conseils pour les vins et les cocktails.  Un restaurant tendance avec un très bon chef en cuisine, ce qui est très rare. Une cuisine du soleil revisitée,  pleine de saveurs, de surprises nous faisant voyager à travers l’Italie, le Maroc l’Espagne.  Un très beau voyage culinaire, un appel à la Dolce Vita !

Alexandra Casanova
Alexandra Casanova

Après avoir travaillé au Fouquet's durant de nombreuses années et avoir côtoyé de très près le monde de la cuisine ; Alexandra est devenue coach sportive et monitrice de plongée sous-marine. Aujourd'hui elle est rédactrice en chez de Marylin.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser une réponse

Your email address will not be published.